La lutte contre les gaspillages bureaucratiques est-elle toujours d'actualité?
Interpellation 13.3173 déposée au Conseil national le 21 mars 2013

En réponse à la prise de position du PLR sur la stratégie énergétique 2050,  l'office fédéral de l'énergie a transmis aux destinataires de la consultation un accusé de réception qui appelle les remarques suivantes :

1. L'accusé de réception a été posté le 19 décembre 2012 à Mühlestrasse 4 (Ittigen) et est parvenu au siège du secrétariat général du PLR à la Neuengasse 20 le 8 janvier 2013, soit 20 jours plus tard ! Les deux adresses sont séparées par 8 kilomètres.

2. La lettre ainsi que son enveloppe sont imprimées avec le logo de l'administration fédérale en couleurs alors que l'Etat devrait réaliser des économies sur son fonctionnement.

3. Chaque exemplaire de l'accusé de réception destiné à un grand nombre de destinataires a été signé de la main du directeur de l'office de l'énergie lui-même  alors qu'il devrait s'occuper en priorité de questions stratégiques concernant la sécurité énergétique de la Suisse.

4. L'envoi de cette lettre était d'autant plus inutile qu'elle fait double-emploi avec l'accusé de réception par courriel qui a été transmis le même jour aux destinataires.

Au regard de ces faits, nous nous permettons de poser les questions suivantes au  Conseil fédéral:

Que fait-il pour lutter contre le gaspillage de ressources humaines et matérielles et la bureaucratie inutile?

Est-ce qu'il demandera aux offices fédéraux de supprimer de tels accusés de réception?

Que pense-t-il des prestations de La Poste à la lumière de l'exemple ci-dessus?

Jeudi 21 mars 2013