LA COLLECTE CITOYENNE EN FAVEUR DE LA RÉFECTION DE LA FONTAINE DE LA JUSTICE A LAUSANNE A ABOUTI

Communiqué de presse du 8 novembre 2005

Le 26 octobre 2005, Pierre-Antoine Hildbrand et Olivier Feller ont créé l'«Association pour la fontaine de la Justice à Lausanne» en vue de récolter auprès de la société civile vaudoise les 10'000 francs nécessaires à la réparation des outrages que des vandales ont infligés récemment à la statue symbolisant la Justice à la Palud à Lausanne.

Cette initiative a été accueillie favorablement par la population. En moins de dix jours, les 10'000 francs ont été récoltés. Ceux-ci ont été remis ce matin à M. Daniel Brélaz, syndic de Lausanne, lors d'une brève cérémonie qui s'est déroulée devant la Fontaine de la Justice. Quelques «Pavés de Lausanne», une spécialité chocolatière lausannoise de longue date, lui ont aussi été offerts.

Les donateurs se recrutent notamment dans les milieux judiciaires, politiques, économiques et associatifs vaudois. Au vu du caractère symbolique de la fontaine de la Palud, plusieurs membres de l'Ordre judiciaire et collaborateurs de la Justice ont apporté leur soutien: des juges cantonaux, le Procureur général du Canton de Vaud, le Juge d'instruction cantonal, le Doyen de la Faculté de droit de l'UNIL, le Bâtonnier de l'Ordre des avocats vaudois, le Président de l'Association vaudoise des notaires, l'Association des étudiants en droit de l'UNIL ainsi que le Comité de l'Association des fonctionnaires de la police de Lausanne. Plusieurs élus communaux, cantonaux et fédéraux appartenant à diverses familles politiques ont aussi manifesté leur appui.

L'Association a par ailleurs bénéficié des dons du président de la Société industrielle et commerciale de Lausanne et de plusieurs entreprises sises aux abords de la Place de la Palud, notamment de la Régie Braun SA qui a apporté un soutien significatif à la récolte de fonds. Des organisations actives dans la sauvegarde du patrimoine, en particulier le Mouvement pour la défense de Lausanne, ont également participé à l'action. Saluons enfin les nombreux citoyens qui ont contribué à la réussite de l'opération.

Il est opportun de rappeler les valeurs qui fondent notre pays et d'honorer les symboles qui les représentent. Par le biais de cette collecte, les Vaudoises et les Vaudois ont eu l'occasion d'exprimer leur attachement à la Justice, qui est la garante des droits des individus, ainsi que leur volonté de vivre ensemble dans une communauté libre, démocratique et gouvernée par des lois.


Liste des donateurs (état au 8 novembre 2005)

Nicolas Andrikopoulos, Lausanne

Eddy Ansermet, conseiller communal, Lausanne

Jacques Antenen, juge d'instruction cantonal, Lausanne

Marlène Bérard, secrétaire générale du parti radical lausannois, Lausanne

Eric Bonjour, député, Chexbres

Livia Borgeaud, Cossonay

Ariane Braun, Lausanne

Jean-Philippe Chenaux, Lausanne

Marc Comina, Lausanne

Eric Cottier, procureur général du Canton de Vaud, Lausanne

Bernard Coupy, député, Lausanne

Régis Courdesse, député, Froideville

Elisabeth Delay, députée, Yvonand

Charles Favre, conseiller national, Echallens

Luc Froidevaux, Lausanne

Raphaël Gani, avocat stagiaire, Puidoux

Philippe Gardaz, juge cantonal, Lausanne

Aurélie Gfeller, Lausanne

Charles-Pascal Ghiringhelli, député, Aigle

Michel Golay, député, Jouxtens-Mézery

Jean-Michel Gunz, Lausanne

Jacques-André Haury, député, Lausanne

Jean Heim, bâtonnier de l'Ordre des avocats vaudois, Lausanne

Francis Hildbrand, Essertes

Philippe Jacquat, Lausanne

Philippe Kenel, avocat, Pully

Catherine Labouchère, députée, Gland

Françoise Longchamp, conseillère communale, Lausanne

Olivier Martin, conseiller communal, Lausanne

Jean-François Meylan, juge cantonal, Lausanne

Michel Monod, président de l'Association vaudoise des notaires, Chexbres

Kurt Oesch, président de la Société industrielle et commerciale de Lausanne, Lausanne

Nicolas Perret, Lausanne

Jacques Perrin, député, Lausanne

Bertrand Picard, Lausanne

Gian Pozzy, journaliste, Lutry

Edouard Rebeaud, Bournens

Eliane Rey, conseillère municipale, députée, Lausanne

Vincent Rossi, président des Jeunes Verts vaudois, Lausanne

Jean-Christophe Schwaab, conseiller communal socialiste, Riex

Marie-Hélène Simon, vice-présidente des Jeunes radicaux vaudois, Lausanne

Christian Van Singer, député, La Croix

Denis Tappy, doyen de la Faculté de droit de l'Université de Lausanne, Lausanne

Philippe Vuillemin, député, Lausanne

Marcel Yersin, député, Villeneuve

Plusieurs particuliers désireux de rester anonymes

Association des étudiants en droit de l'Université de Lausanne, Lausanne

Association «Les Mousquetaires et leurs amis», Lausanne

Comité de l'Association des fonctionnaires de la police de Lausanne, Lausanne

GaleniCare SA, Pharmacie de la Palud, Lausanne

La Cave du Chardon, Lausanne

Mouvement pour la défense de Lausanne, Lausanne

PKZ Burger-Kehl et Cie SA, Lausanne

Régie Braun SA, Lausanne

Schild AG, Lausanne

Quelques entreprises désireuses de rester anonymes


Communiqué de presse du 26 octobre 2005

Le président des Jeunes Radicaux vaudois Pierre-Antoine Hildbrand et le député radical Olivier Feller lancent une collecte pour la fontaine de la Justice à la Palud, à Lausanne.

En août 2004, Pierre-Antoine Hildbrand, président des Jeunes Radicaux vaudois, et Olivier Feller, député radical au Grand Conseil vaudois, ont récolté auprès des Vaudoises et des Vaudois 10'000 francs en quatre jours seulement pour financer le jet cantonal de la fontaine de la Place des cantons à Berne. Aujourd'hui, ils jugent qu'ils ne peuvent pas en faire moins pour la fontaine de la Justice qui orne la place de la Palud, à Lausanne.

Comme il y a quinze mois, ils créent une association ayant pour but la récolte des 10'000 francs nécessaires à la réparation des outrages que des vandales ont infligés récemment à la statue symbolisant la Justice.

A cette fin, ils s'adressent à l'ensemble de la société civile vaudoise: les particuliers, les associations, les entreprises, ainsi que les membres des autorités judicaires et politiques.

Il n'est pas anodin qu'un tel monument soit agressé. Il nous semble dès lors important de manifester notre attachement non seulement à ce patrimoine séculaire mais surtout à ce qu'il symbolise. La Justice est en effet la garante des droits des individus.

Dans ces conditions, la société civile doit marquer sont attachement aux valeurs républicaines. La réfection de la statue de la Justice ne doit pas être seulement le fait de l'Etat. Elle doit aussi permettre aux Vaudoises et aux Vaudois d'exprimer leur volonté citoyenne de vivre ensemble dans une société libre, démocratique et gouvernée par des lois.

Les contributions peuvent être versées sur le compte de l'Association pour la Fontaine de la Justice à Lausanne (Banque Raiffeisen Haute Broye Jorat, rue Etraz 5, 1003 Lausanne, compte 58533.19, clearing bancaire 80451, CCP 10-8060-7).
 

Mardi 8 novembre 2005